Comment négocier votre salaire lors de votre recherche d’emploi ?

négocier son salaire

Publié le : 13 décembre 20236 mins de lecture

La négociation du salaire est une étape cruciale dans toute recherche d’emploi, et il est essentiel de bien maîtriser cet art afin de s’assurer d’obtenir le meilleur salaire possible. Cependant, beaucoup de candidats hésitent encore à aborder cette question ou ne savent pas comment s’y prendre. Dans cet article, nous vous livrons les clés pour réussir votre négociation salariale.

Préparez-vous en amont

Avant même de commencer les discussions autour du salaire, il est crucial de se préparer correctement. Pour cela, plusieurs éléments sont à considérer :

Renseignez-vous sur les tendances salariales du secteur

Il est important de connaître les tendances salariales du secteur et du poste visé pour ajuster ses prétentions en conséquence et appuyer ses arguments auprès de l’employeur. Plusieurs sites internet et études spécialisées peuvent vous aider à établir un comparatif des salaires moyens pratiqués.

Évaluez vos compétences et votre expérience

Pour définir le montant de votre salaire brut annuel, il est nécessaire de tenir compte de votre expérience professionnelle, de vos compétences spécifiques ainsi que de votre formation. N’hésitez pas à lister ces points forts afin de les mettre en valeur lors de la négociation.

Choisissez le bon moment

Le timing est un élément clé pour réussir sa négociation salariale. Si vous abordez trop tôt la question du salaire, cela peut donner l’impression que vous ne vous intéressez qu’à l’aspect financier et non au poste en lui-même. Il est donc préférable d’attendre que l’employeur évoque le sujet ou que vous ayez passé plusieurs entretiens avant de discuter rémunération.

Les opportunités à saisir

Certaines situations peuvent être particulièrement propices à une négociation réussie :

  • Après avoir reçu une offre d’emploi concrète,
  • Si l’entreprise a des difficultés à recruter pour le poste visé,
  • Quand vous avez d’autres propositions sur la table,
  • Lorsque vous avez obtenu des succès significatifs dans votre précédent emploi.

Développez vos arguments

Pour convaincre votre futur employeur de vous accorder une augmentation de salaire, il est impératif de disposer d’arguments solides. Voici quelques pistes à exploiter :

Mettez en avant vos compétences spécifiques

N’hésitez pas à souligner les compétences rares ou atouts particuliers qui vous démarquent des autres candidats. Il peut s’agir de compétences linguistiques spécifiques, d’expertises techniques pointues ou d’une expérience dans un secteur-clé pour l’entreprise.

Parlez de vos réalisations passées

Pour montrer que vous valez le salaire demandé, pensez à évoquer les succès concrets que vous avez remportés dans vos précédentes missions : augmentation du chiffre d’affaires, réduction des coûts, amélioration des processus internes…

Appuyez-vous sur des données chiffrées

Lorsque c’est possible, il est préférable de s’appuyer sur des chiffres et données objectives pour étayer vos arguments. Par exemple, mentionnez les salaires moyens du poste visé dans la région ou encore démontrez par des exemples quantifiables comment votre travail peut apporter une valeur ajoutée à l’entreprise.

Maîtrisez le langage de la négociation

Une bonne négociation salariale nécessite également de savoir manier le langage adapté. Voici quelques conseils pour vous aider :

Restez positif et confiant

Il est important de formuler clairement et avec assurance vos prétentions salariales, tout en restant ouvert au dialogue. Préférez donc des phrases positives telles que « Je pense mériter x euros car… » plutôt que des formulations négatives comme « Je ne suis pas sûr, mais je pensais à x euros ».

Écoutez et adaptez-vous à l’employeur

Une négociation ne fonctionne que si les deux parties sont prêtes à écouter les besoins de l’autre et à faire des compromis. Prenez le temps d’analyser la position de votre interlocuteur, ses objections et les solutions qu’il propose pour adapter vos arguments en conséquence.

Soyez prêt à envisager d’autres avantages

Rappelez-vous que le salaire n’est pas le seul élément à prendre en compte dans une proposition d’emploi. Parfois, il peut être intéressant d’envisager d’autres avantages non-monétaires comme des jours de congés supplémentaires, un aménagement flexible des horaires ou encore des formations professionnelles.

Anticipez les contre-propositions

Il est fort probable que votre futur employeur fasse une contre-proposition lors de la négociation. Préparez-vous à cette éventualité en fixant par avance une marge de négociation et un « plan B » concernant les avantages extra salariaux.

Tirez profit du délai de réflexion

Enfin, même si vous êtes tenté d’accepter immédiatement une offre, surtout si elle est supérieure à ce que vous espériez, prenez toujours le temps de la réflexion. Vous pouvez ainsi analyser les éléments clés de la proposition (salaire, avantages, perspective d’évolution…) et profiter de cette période pour continuer de négocier si nécessaire.

En suivant ces conseils et en vous préparant correctement, vous pourrez aborder la négociation de votre salaire avec confiance et sérénité afin d’obtenir le meilleur package possible. Bonne chance dans vos démarches !

Les métiers recherchés pour la régularisation des sans-papiers
Liste des métiers qui nécessitent un casier judiciaire vierge